« la voie du sabre », c’est la version moderne du kenjutsu, l’art du sabre pratiqué autrefois au Japon par les samouraïs.

Par version moderne, il faut comprendre que le kendo n’est pas seulement un art martial mais également un sport de compétition.

ll est une forme d’escrime au sabre à deux mains où grâce à l’emploi de matériel adapté (arme en bambou, armure de protection) les assauts sont menés de façon réelle.

 

Cependant, le kendo n’est pas seulement un apprentissage de techniques et de tactiques du combat au sabre, mais également un apprentissage spirituel. Le kendo permet à ses pratiquants de développer leur force de caractère, leur détermination et leur force morale.

Il n’existe pas de catégorie de poids et les pratiquants ne portent aucun signe extérieur de leur grade.

Seules certaines parties du corps peuvent être touchées pour que le coup soit considéré comme valable. Les quatre cibles principales sont : la tête (men), les poignets (kote), les flancs (do) et la gorge (tsuki).